Communauté de Communes des Hauts de Flandre

-A A +A

Le Centre Aquatique Intercommunal

"Un lieu pour tous, un moment de bien-être pour chacun !"

UN ÉQUIPEMENT ADAPTÉ AUX BESOINS DU TERRITOIRE

La CCHF ne dispose pas de piscine communale ou intercommunale sur son territoire. Dans le cadre de sa compétence relative aux équipements sportifs d’intérêt communautaire et  pour répondre à l’ensemble des besoins des 54 000 habitants, la CCHF a décidé la construction d’un centre aquatique route d’Herzeele à Wormhout. Ce nouvel équipement sera dimensionné pour répondre à l’ensemble des besoins des 54 000 habitants : l’apprentissage de la natation, la pratique sportive, les loisirs, le sport santé et le bien-être. 

  • Pour le grand public : Par les caractéristiques du projet, les familles bénéficieront d’un lieu dédié aux activités aquatiques pour tous.
  • Pour les scolaires : Actuellement, l’apprentissage de la natation pour les enfants des écoles primaires du territoire de la CCHF n’est possible que par le bon vouloir d’une trentaine de communes (Lumbres, Bourbourg, Gravelines, Mardyck, Leffrinckoucke et BrayDunes par exemple) dans l’un de leurs équipements extérieurs au territoire. Au regard du cadre réglementaire définit par la circulaire ministérielle de l’Education Nationale sur les conditions de l’enseignement de la natation pour les scolaires et la mise en place de l’opération « Nager en Hauts-de-France » de la Région, La CCHF veut intensifier l’apprentissage de la natation à destination des scolaires des écoles primaires publiques et privées situées sur son territoire.
  • Pour les associations et clubs sportifs : Au-delà de l’aspect apprentissage de la natation, la CCHF souhaite proposer à ses concitoyens une véritable offre structurante matérialisée par un équipement aquatique ambitieux et de qualité. Le grand public n’est pas le seul concerné, car sont aussi visées les associations susceptibles de structurer et de développer la pratique de la natation.

LE CHOIX DU LIEU

L’accessibilité du site a été l’un des arguments pertinents pour y implanter le futur centre aquatique. Le positionnement choisi du centre aquatique sur le territoire est un atout de par :

  • sa situation géographique sur le territoire
  • sa proximité avec l’autoroute A25 et les grands axes
  • les possibilités d’aménagement sur un terrain de 70 000 m2 rétrocédé par la commune de Wormhout

 

CONSTRUCTION D'UN RESEAU DE CHALEUR
 

En septembre 2018, le Conseil Communautaire a délibéré pour la construction d’un réseau de chaleur alimentant le centre aquatique intercommunal, le groupe scolaire Jean Moulin et l’EHPAD de Wormhout.
Au terme de la première phase d’études, l’Exécutif de la CCHF a souhaité, d’une part, adjoindre au projet de centre aquatique une réflexion sur le mode d’approvisionnement énergétique du futur complexe aquatique par méthanisation ou par émission de chaleur issue de la combustion d’anas de lin. Une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage a été confiée, au groupement Ferest/Octant avocats pour mener cette étude complémentaire. Au terme de celle-ci, sur la base du rapport établi par le Groupement, les élus se sont positionnés sur la production de chaleur par combustion d’anas de lin.
Ce projet s’inscrit pleinement dans la démarche de mise en place d’un pôle excellence de la filière du lin sur lequel le Conseil Communautaire a délibéré le 8 octobre 2019. En effet, la Communauté de Communes des Hauts de Flandre, reconnue territoire démonstrateur Rev3, choisit de miser sur ses ressources locales et rurales pour entrer en transition et développer de nouvelles ambitions sur ses ressources biossourcées telles que le lin. Dans ce cadre, plusieurs teilleurs de lin locaux ont souhaité participer à cette démarche globale et au projet d’alimentation du réseau de chaleur. Pour ce faire, la Communauté de Communes et ces teilleurs ont envisagé de conclure un partenariat afin de structurer la filière du lin sur plusieurs années, par la passation d’une convention-cadre définissant notamment des principes pour la fourniture d’anas de lin en vue d’approvisionner le réseau de chaleur.

EN CHIFFRES

  • 500 m2 de panneaux photovoltaïques qui permettront une autoconsommation
  • 5000 m3 par an économisés (4 fois le volume de la totalité des bassins) grâce à l’ultrafiltration
  • 600 m3 d’eau économisés grâce aux couvertures thermiques
  • Janvier 2020 : Pose de la première pierre
  • Été 2021 : Premier plongeon ! 

COUT ESTIMATIF DU PROJET : 15,9 millions d'euros

FINANCEMENTS

  • Région - Dispositif régional d’aménagement et d’équilibre des territoires (PRADET) : 2 millions d’ €
  • Centre national pour le développement du sport (CNDS) : 700 000 euros
  • Etat - Dans le cadre du contrat de ruralité : 320 000 euros

Dossiers de Financement déposés:

  • Région - Dans le cadre de l’action «Savoir Nager»
  • Département du Nord : dossier déposé au titre de 2020
  • Etat - Fonds national d’aménagement et de développement du territoire (FNADT) : Dossier déposé (700 000 €)